Tweet:

Microsoft rattrape son retard sur Google

Il y a 5 ans, en décembre 2007, je concluais les travaux de l’étude stratégique sur l’avenir de la messagerie, bureautique et collaboration menée pour le groupe Valeo, en démontrant que seul Google possédait la vision correcte du domaine et de l’évolution des usages pour les années à venir avec son tout jeune produit Google Apps. Valeo l’adopta quelques mois plus tard, et Google a depuis mené sa barque avec le succès que l’on sait, et est devenu un acteur incontournable du domaine.

Microsoft entre temps, dont la vision en 2007 restait ancrée dans son glorieux passé du poste de travail comme client roi, et d’une collaboration centrée sur la messagerie, a bien entendu initié sa transformation, tellement l’évolution de l’univers des technologies depuis 2007 a donné raison à cette vision que je décrivais à l’époque, et à travers laquelle Google a montré avec brio la marche à suivre.

Le 27 février 2013, Microsoft a officialisé le lancement de la nouvelle version d’Office 365, la réponse la plus aboutie à ce jour face à Google Apps. Conjointement aux sorties de Windows 8, de ses tablettes surface, et de ses windows phone, c’est en fait à la convergence de plusieurs années de travail acharné par les équipes de Microsoft que nous assistons, et cela avec grand succès, car le nouvel écosystème que nous voyons émerger est des plus attractifs et solide.

Avec la disponibilité également de la suite Office en location, c’est tout le business model de Microsoft qui bascule vers le cloud et le SaaS. C’est donc une révolution majeure de l’éditeur historique à laquelle nous assistons, tout comme il avait sû en 1995, en quelques mois, prendre le virage de l’internet et laisser tomber sa vision propriétaire d’un réseau mondial, pourtant âprement défendu pendant des années.

Les atouts d’Office 365

Office 365 possède à ce jour la même couverture fonctionnelle que Google Apps, il ne lui manque plus rien : messagerie, agenda, chat, bureautique collaborative, gestion de fichiers en ligne, gestion de sites intranet/extranet, réseau social, communication audio/vidéo, archivage légal, etc…

Services Google AppsGoogle Apps conserve une avance importante dans la bureautique collaborative en ligne (les Google Docs), mais impose pour cela aux utilisateurs de ne plus utiliser la suite MS Office. Autant les utilisateurs avancés ayant compris la réelle efficacité à tirer d’une telle solution collaborative adoptent avec facilité et bénéfice les Google Docs, autant faut-il reconnaître après cinq années de déploiement de Google Apps auprès de dizaines de milliers d’utilisateurs que la majorité des utilisateurs et des organisations ne franchissent pas le saut, et continuent malgré tout à utiliser majoritairement Word, Excel et PowerPoint, et à collaborer par messagerie, c’est à dire ne pas réellement collaborer en fait, mais s’envoyer les documents à réviser…

Pour les spécialistes comme nous c’est une hérésie, mais c’est la réalité du terrain, qui vient confirmer aujourd’hui le fossé qui se creuse entre ceux qui ont réellement adopté les nouveaux usages collaboratifs et la grande masse des utilisateurs qui sont encore très loin de cette potentielle adoption.

Du coup, maintenant qu’Office 365 a la même couverture fonctionnelle que Google Apps, cette difficulté à adopter ces usages collaboratifs devient paradoxalement l’atout majeur de Microsoft. Car l’expérience utilisateur de Microsoft dans Office 365 consiste à continuer à utiliser ses mêmes outils, Outlook et la suite bureautique Office, tout en bénéficiant des avantages du cloud, ainsi que des versions webifiées de ces mêmes services, qui deviennent largement utilisables pour un utilisateur novice. Microsoft ayant de plus fait un énorme effort en passant tous ses services en HTML5 (donc tournant sous n’importe quel navigateur), et les webapps étant devenues suffisamment sophistiquées pour être utilisables en mode web, Office 365 est la première version utilisable 100% en web, ce qui pour nous à Kimind est un facteur déterminant pour qualifier un produit.

Finalement la force de Microsoft est là, et j’avais toujours pris l’habitude depuis des années dans mes conférences de bien préciser que Google était le leader incontesté de cette nouvelle génération de services, celle du futur, mais qu’il était également tout aussi évident que Microsoft, et d’autres sûrement, finiraient par sortir leurs propres solutions, l’histoire ayant montré la capacité de ces acteurs, Microsoft le premier, a réagir aux changements du marché.

Avec Windows 8, Microsoft a aussi apporté une nouvelle interface utilisateur très agréable à utiliser, sachant innover en la matière,  et surtout totalement cohérente d’un environnement à l’autre, que ce soit le mobile, les tablettes, le PC ou le web. C’est quelque chose qui va être apprécié par les utilisateurs, c’est aussi une certaine faiblesse de Google, qui depuis cinq ans, malgré les très nombreuses remontées de ses utilisateurs, a beaucoup tardé à avoir des interfaces utilisateurs cohérentes, et n’en est pas encore tout à fait doté.

Du point de vue des coûts, la solution Office 365 est à peu près deux fois supérieure à celle de Google, à services égaux (espace de stockage, archivage légal, sécurité des données, …). Elle était dans le passé de 3 à 5 fois supérieure. C’est donc un changement important, et Microsoft se rapproche de plus en plus de Google, au moment d’ailleurs où Google commence à sortir progressivement des options payantes qui le feront devenir plus cher progressivement. L’écart là aussi se réduit, et il est intéressant d’entendre des utilisateurs ne pas s’étonner de devoir payer pour avoir du Microsoft, mais s’étonner de payer pour avoir du Google, tant l’image des services gratuit de Google reste forte. Le coût ne devrait donc plus être un réel problème pour Microsoft, ni un réel avantage pour Google, d’autant plus que la suite Office est incluse dans le prix des licences Microsoft, ce qui pour les utilisateurs de la suite est un avantage énorme.

Microsoft leader du marché ?

Chez Kimind, nous sommes aujourd’hui persuadé que 2013 va être une année charnière, et que Microsoft va devenir le leader des solutions collaboratives dans le cloud avec Office 365. Google a beaucoup trop trainé ces deux dernières années, et au lieu de renforcer de manière radicale ses positions en creusant l’écart avec Microsoft, de mener les campagnes marketing et de communication nécessaires pour entrer en force dans le monde de l’entreprise, de participer aux salons qui comptent dans le domaine, de faire émerger un véritable écosystème équitable et en nombre de partenaires, Google a perdu énormément de temps à faire évoluer ses produits, à homogénéiser ses infrastructures entre grand public et entreprise, et ne se sont pas donné les moyens de transformer le formidable essai qu’ils avaient marqué face à Microsoft.

Google a fait bouger le monde de la messagerie électronique, de la bureautique et de la collaboration comme aucun autre acteur ne l’avait fait depuis Lotus Notes, 25 ans avant. Microsoft a mis 5 ans pour prendre conscience de l’évolution et rattraper son retard.

Mais c’est chose faite, et la formidable machine marketing de Microsoft, couplée à une base installée phénoménale et encore peu encline à adopter les véritables pratiques collaboratives (il faudra encore quelques années), va faire de manière évidente la différence dans les mois et années à venir.

Il y a pratiquement un an jour pour jour, je faisais encore le constat contraire, et je démontrais à un parterre de commerciaux Microsoft combien Google avait de l’avance sur ce que Microsoft proposait encore à l’époque comme vision de ses produits.

Aujourd’hui la donne à changé, et c’est la raison pour laquelle Kimind décide de devenir revendeur des solutions Office 365. Car comme nous le démontrons depuis 2007, notre objectif n’est pas de vendre telle ou telle solution technologique à ses clients, mais de leur permettre de transformer leurs usages et leurs processus de travail pour devenir plus efficaces et plus productifs. Cela passe par l’adoption des nouveaux paradigmes de collaboration. La seule suite de services à ce jour capable de remplir cette mission, et génératrice de gains de productivité phénoménaux lorsque réellement utilisée, était Google Apps. Aujourd’hui Office 365 entre en scène avec une solution du même acabit, permettant d’approcher ces mêmes objectifs à travers un chemin moins pentu, peut-être un peu plus long, mais plus facilement adoptable par les utilisateurs.

Kimind Consulting aidera donc ses clients à choisir la solution la plus adaptée à leur contexte,  après avoir pris en compte leur besoins et la capacité de leurs utilisateurs ainsi que de leur organisation dans son ensemble à adopter ces nouvelles pratiques collaboratives. Kimind les accompagnera ensuite dans la conduite du changement nécessaire pour gagner en efficacité individuelle et collective, comme elle le fait quotidiennement depuis cinq ans maintenant.

Kimind au Salon INTRANET & RSE

Kimind a le plaisir de vous inviter le 26, 27 et 28 mars 2013
au salon Intranet et RSE Porte de Versailles à Paris

SALON INTRANET & RSE

Venez échanger et partager vos idées de projet avec nous
au stand KIMIND  F 67

pour plus d’informations cliquez ici

L’évènement se déroulera :

 

Mardi 26 mars à partir de 14h

Mercredi 27 mars 8h30 18h30

Jeudi 28 mars de 8h30 à 17h30

Porte de Versailles Pavillon 5 – PARIS

Accès

 

bus : Station “Porte de Versailles”, lignes 39 et 80

en métro : Ligne n° 12 (Mairie d’Issy – Porte de la Chapelle, direction Mairie d’Issy) Station Porte de Versailles – Sortie Paris Expo

tramway : Station “Porte de Versailles”, T3

en voiture :

– du périphérique extérieur : Sortie “Porte de Versailles – Pont de Sèvres”. Au rond-point à gauche “avenue de la Porte de Sèvres”, première à droite “boulevard Victor”» jusqu’à la Place de la Porte de Versailles.

– du périphérique intérieur : Sortie “Porte de Sèvres”. Au feu, prendre à droite “Avenue de la Porte de Sèvres” puis première à droite “boulevard Victor” jusqu’à la Place de la Porte de Versailles.

Google Drive – Astuces pour transférer vos fichiers d’une machine à l’autre

Vous venez de changer d’ordinateur, de tablette, ou de smartphone ? Google Drive va vous permettre de transférer vos fichiers depuis votre ancien ordinateur, portable ou tablette vers votre nouvel appareil. Que ce soit pour un usage personnel ou professionnel, nous avons rassemblé pour vous quelques conseils pratiques.

Pour les ordinateurs portables et de bureau

En premier lieu, il vous faudra transférer tous les fichiers de l’ancienne machine vers la nouvelle. Pour charger les fichiers dans votre Drive, vous avez trois manières de faire :

  1. Cliquer/Glisser vos documents depuis le dossier local que vous voulez sauvegarder vers la page Drive de votre explorateur (https://drive.google.com/a/nom-de-domaine/…)
  2. Téléchargez Drive sur votre ancien Mac ou PC. Puis cliquer/glisser vos documents depuis votre dossier local vers le dossier Google Drive créé sur votre ordinateur
  3. Cliquer sur le bouton “importer”, symbolisé par cet icône , pour ensuite choisir le dossier voulu. Notons que cette méthode est la plus lente.

N’oubliez pas que l’espace de stockage qui vous est offert de base est de 5Go gratuitement (mais vous avez la possibilité d’en acheter plus si nécessaire, soit directement chez Google,
soit à travers Kimind si votre domaine Google Apps a été acheté chez nous. Dans tous les cas, les coûts de stockage sont les plus bas du marché tous acteurs confondus).

Une fois vos fichiers importés sur votre Drive, vous aurez la possibilité d’y accéder depuis n’importe quel navigateur web connecté à internet, il vous suffit pour cela de vous connecter à votre compte Google Apps. De plus, si nécessaire, vous pourrez aussi télécharger Drive sur votre nouvel appareil, puis en synchronisant, récupérer tous vos fichiers sur votre ordinateur en local dans le répertoire Google Drive associé.

Pour les téléphones portables et les tablettes

Pour importer vos photos et vidéos depuis l’ancien appareil vers le nouveau, il faut utiliser l’application Google Drive pour Android & iOS. Installez l’application, vous pourrez ensuite consulter vos documents depuis votre téléphone ou depuis un autre appareil connecté à internet.

Le plus du transfert via Google Drive : sa philosophie

Transférer ses fichiers de son ancien appareil vers le nouveau via Google Drive, ce n’est pas seulement copier bêtement ses informations, c’est la possibilité de profiter de la philosophie de Google Drive dans toutes ses dimensions.

En effet, Google Drive n’est pas un simple espace de stockage pour le transfert de documents, mais plutôt un véritable outil de collaboration. En voici les quelques points clés :

  • Une fois les informations transférées sur Google Drive, elles sont accessibles pour vous depuis n’importe quel appareil connecté à internet (ou non connecté si vous avez activé la fonctionnalité hors ligne ou si vous avez téléchargé l’outil Drive sur cet appareil). Les données sont bien entendues parfaitement sécurisées.
  • Vos données sont donc à la fois présentes sur votre ordinateur et sur le cloud de manière synchronisée, ainsi vous ne risquez pas de perdre toutes vos données si votre appareil rend l’âme; et vous pouvez redevenir opérationnel en quelques minutes.
  • Vous pouvez partager facilement vos documents et vos dossiers en envoyant simplement un lien (plus besoin d’attacher à vos mails des pièces jointes lourdes). Seules les personnes que vous avez autorisées pourront lire et/ou modifier le document ou le dossier en question.
  • Vous pouvez collaborer aisément autour de vos documents. La version que vous voyez est toujours la dernière et si vous en avez besoin vous pouvez revenir à une précédente version grâce à la gestion des versions de Google Drive. De plus, vous voyez lorsqu’une autre personne consulte ou modifie le même document que vous. Vous pouvez alors échanger avec elle.

Conclusion

Qu’il s’agisse d’un usage personnel ou d’un usage professionnel, cette méthode de transfert de vos fichiers via Google Drive permet la sécurisation de vos données et vous ouvre des perspectives de collaboration que n’offrent pas les différentes solutions de sauvegarde du marché, ni les solutions de serveurs de fichiers traditionnels.

N’hésitez donc pas à nous contacter si vous avez des besoins pour votre entreprise correspondants à ces différents usages. Nous pourrons vous accompagner sans problème dans une telle évolution.

Un nouveau schéma directeur : communication, mobilité et cloud pour un groupe de presse

Kimind a accompagné un grand groupe de presse dans la réalisation du schéma directeur de son système d’information pour les trois années à venir, pour répondre aux fortes demandes d’évolution en matière d’usages collaboratifs et de mobilité


2013 schéma directeur

 

De nouveaux usages non maîtrisés : l’opportunité du changement

Kimind a eu l’opportunité de travailler pour le compte de l’un des plus grands éditeurs de presse d’Europe. Ce groupe de grande envergure a senti l’émergence de nouveaux besoins quant à sa façon de travailler, de communiquer et de gérer son système d’information. En effet, il a été confronté à des utilisateurs qui utilisaient de plus en plus de services en ligne comme Dropbox par exemple pour le partage de documents, ou Facebook comme réseau social pour la communication interne et externe. De nouveaux usages entraient dans l’entreprise et cette dernière ne les maîtrisait pas, créant des trous potentiels de sécurité.

Mais, ayant la volonté de mettre à disposition de ses employés tout ce qui serait nécessaire à leur efficacité et souhaitant avoir une meilleure vision de tout ce que pourrait apporter une telle dynamique dans un groupe comme le sien, cet éditeur a décidé de faire appel à une société de conseil spécialisée dans ce domaine pour l’aider à identifier et définir le cadre futur de l’évolution de son SI. Kimind a donc été mandatée pour réaliser, en phase avec la direction des systèmes d’information (DSI), le schéma directeur de la filiale France pour les trois années à venir.

L’analyse de l’existant : comprendre les processus et les problématiques

Le véritable défi de cette mission résidait dans notre capacité à établir ce schéma de manière à introduire ces nouveaux usages et leurs avantages, tout en s’inscrivant dans le plan global de l’entreprise et dans son plan d’investissement stratégique. Il s’agissait de proposer un nouveau cycle de vie audacieux pour leur système d’information, sans pour autant initier de révolution. Nous avons donc travaillé durant deux mois en synergie avec la DSI pour répondre à leurs besoins.

La première étape clef de cette mission a consisté à faire une analyse de l’existant au travers notamment d’interviews terrains afin de connaître les différents processus formels et informels de l’entreprise, l’architecture actuelle du SI tel que ressenti par les utilisateurs, ainsi que principales doléances de ces utilisateurs.

Les différentes problématiques rencontrées étaient, somme toute assez classiques dans une entreprise de cette importance n’ayant pas encore adopté de manière formelle les nouveaux usages existants : messageries saturées et désorganisation, partage de fichiers difficiles et freinant la collaboration (technicité des processus existants), accès restreint depuis l’extérieur (empêchant la mobilité) ou encore maîtrise des services 2.0 du web en expansion en dehors du contrôle de la DSI (Dropbox, Facebook, …).

Nos recommandations pour le schéma directeur : améliorations et ruptures

Plusieurs scénarios ont alors été envisagés pour résoudre ces problèmes selon deux axes principaux : l’amélioration de certains processus et la proposition d’une rupture avec l’existant pour d’autres. Toutes ces modifications devant s’inscrire dans la continuité par un accompagnement à la conduite du changement.

  • Nous avons recommandé une migration de la messagerie électronique sur le cloud, avec l’introduction de la messagerie instantanée et des outils de bureautiques associés. Ceci simplifiant de beaucoup de nombreuses actions quotidiennes et permettant une meilleure gestion de l’infrastructure. C’est l’un des changements majeur de méthode de travail, mais également l’un des plus efficaces surtout s’il est bien accompagné. Il permet également d’introduire une collaboration sans barrière, et permet un partage de fichiers avec des outils modernes “à la dropbox”, mais contrôlés par la DSI.
  • Nous avons également suggérer la mise en place d’un réseau social d’entreprise avec un accès direct vers les services applicatifs de l’entreprise. Cette option n’étant envisageable qu’en passant par une certaine standardisation des technologies des applications existantes, visant à améliorer la rentabilité des développements internes, et une webisation de ces applications.
  • Enfin, il a été mis en évidence que le télétravail (ou la mobilité au sens large) pouvait apporter de véritables gains à l’entreprise : pour les personnes mobiles (accès à son espace de travail que l’on soit à l’étranger, au bureau ou chez soi) ainsi que pour les autres salariés (télétravail pratiqué 1 à 2 jours jours par semaine, il rend plus efficace l’employé qui perd alors moins de temps (pas de transport), est plus efficace (concentration plus élevée chez soi qu’au bureau et productivité accrue) et au final moins stressé (meilleur équilibre vie de famille / vie professionnelle).
  • La pratique du BYOD (Bring Your Own Device) a également été étudiée et sera déployé sous contrôle donnant ainsi la possibilité aux utilisateurs de pouvoir se connecter de n’importe où et à partir de n’importe quel support tout en préservant la sécurité des informations. Tout ceci mettant également en évidence la nécessité d’une organisation du système d’information totalement maitrisée dans le cloud d’un point de vue des accès, de la sécurité et de la supervision des données.

En conclusion…

Bien entendu, dans la rédaction finale du Schéma Directeur, les impacts financiers et organisationnels liés ont été pris en compte. La proposition permettait d’allier une stratégie de gestion de l’information maîtrisée à une optimisation des coûts pour l’entreprise. Cette maîtrise passant inévitablement par une mise en œuvre progressive tant en matière d’adoption qu’en terme technique. Un travail de conduite du changement et de communication non négligeable a donc été recommandé. Finalement, Kimind a réussi dans le temps imparti à soumettre au groupe de presse un nouveau Schéma Directeur pour les trois années à venir. Notre client s’est montré très satisfait de ce travail et le schéma directeur a été validé pour 2013.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des besoins similaires, plus vite les projets seront lancés, plus vite les résultats seront au rendez-vous, et c’est encore le bon moment pour définir de manière stratégique ces objectifs avant qu’il ne soit trop tard.

15 novembre 2012 : Journée d’étude “Le Cloud Computing et ses Applications Collaboratives” (Metz)

Le cloud, une évolution majeure pour certains et un piège marketing pour d’autres, mais un concept aujourd’hui incontournable qui se développe rapidement, qu’il s’agisse d’infrastructures ou de services.
Mais que recouvre justement et précisément le cloud ? Quels modes de gestion de projet induit-il ? Constitue-t-il une opportunité nouvelle pour les professionnels de l’information ? Les risques souvent évoqués sont-ils réels ? Quelles solutions sont aujourd’hui accessibles ?

C’est pour répondre à toutes ces questions que l’ADBS Lorraine organise sa prochaine Journée d’Etude sur Le Cloud Computing et ses Applications Collaboratives le Jeudi 15 novembre 2012 à Metz.

Lors de cette Journée, Miguel Membrado interviendra en vous présentant l’historique et les enjeux du Cloud Computing dans la matinée, puis il fera une présentation de Google Apps, la suite de messagerie collaborative de Google, dans l’après-midi.

 

L”évènement se déroulera le 15 novembre 2012

CDDP de Moselle

19 rue du Cambout

(à côté de l’hôpital Sainte-Blandine, à 10 min. à pied de la gare SNCF)

57000 Metz

Informations pratiques :
Inscription obligatoire ! (inscriptions closes)
– Date et horaires : Jeudi 15 Novembre 2012 de 9h à 17h
– Accès :
En raison de travaux, nous vous conseillons d’utiliser les transports en commun. Le parking le plus proche est le Saint Thibaut.
Transports en commun : l’agglomération de Metz, la SNCF, le TER Lorraine, le réseau luxembourgeois.

 


Le Programme

A partir de 9h00 :  Accueil des participants

A partir de 9h30 :

  • Le cloud computing : historique et enjeux
  • Miguel Membrado, Fondateur et Directeur, Kimind
  • La prose, le bourgeois gentilhomme et le cloud
  • Philippe Paci, Directeur Marketing, Adista
  • XWiki, l’open cloud au service de l’organisation de votre information
  • Ludovic DUBOST, Président et fondateur, XWiki SAS

A partir de 14h00 :

  • Knowledge Plaza 3.0, la plate-forme de Social KM (sous réserve)
  • Antoine Perdaens, CEO, Knowledge Plaza
  • Sales Force, somewhere beyond the cloud, the social business rainbow
  • Yves Leblond, Associé, iKe Consulting
  • Office 365
  • Pierre Jaillon, Gérant, SSI-E
  • Google Apps, messagerie, bureautique et collaboration dans le cloud
  • Miguel Membrado, Fondateur et Directeur, Kimind
  • Orange Business Service, Opérateur de Cloud hybride pour les entreprises
  • Olivier Rouget, Ingenieur d’Affaires IT, Orange Business
  • Systemat Service: The Local Cloud Integrator
  • Vincent Schaller, Chief Commercial Officer, Systemat

Contact programme et renseignements : MME Sarah VERT

La relation entre Google + et Google Agenda

Désormais, si vous utilisez Google+, vous avez la possibilité de planifier une vidéo-conférence en face-à-face et communiquer directement à partir de Google Agenda à l’aide la fonctionnalité Hangouts. En effet, lorsque vous créez un évènement via Google +, il apparaît aussi dans votre agenda Google (une icône de votre photo de profil apparaît au dessus de la plage horaire). Lorsque vous cliquez pour agrandir l’événement dans le calendrier, un beau thème s’affiche et vous permet de définir des rappels, voir les autres invités, et rejoindre l’événement.

Hangouts sur Google Agenda

Avec Google+ événements, vous accédez à une nouvelle façon de créer, capturer et partager des événements publics et privés. Les événements Google+ sont parfaitement intégrés avec Google Agenda dans le but de simplifier le processus de planification, de sorte que vous saurez toujours quand un rendez-vous est organisé..

Lorsque vous créez un événement Google+, vous pouvez consulter votre agenda Google pour vous assurer de choisir le meilleur moment pour organiser une réunion, ou un déjeuner d’affaires. Les événements Google+ permettent également de synchroniser vos agendas avec votre smartphone, pouvant ainsi les consulter à tout moment.

Google Apps Vault

Google Apps Vault aide les entreprises de toutes tailles à gérer leurs informations les plus importantes facilement et en toute sécurité. Il peut aider les entreprises à se préparer à l’inattendu et à réduire le coût des litiges, d’enquêtes réglementaires et des mesures de conformité.

Google Apps Vault à été développé dans le but de fournir des capacités d’archivage, de rétention et d’e-discovery faciles à utiliser pour une entreprise. Jusqu’à présent, de nombreuses petites et moyennes entreprises n’étaient pas en mesure de déployer des solutions telles que Vault en raison du coût et de la complexité du projet. Mais désormais, les clients peuvent acheter des applications Google Apps Vault en ligne directement depuis le Panneau de configuration.

Les fonctionnalités de Google Apps Vault peuvent être ajoutées à votre compte Google Apps pour 4€ de plus par utilisateur et par mois.

La durée de l’archivage n’est pas limitée dans le temps, contrairement à Postini qui lui était limité à 10 ans, ce qui n’est pas non plus dramatique. Cependant, Google Apps Vault viendra à complètement remplacer Postini.

Google Apps Vault n’est pour le moment disponible que pour les nouveaux et récents clients Google Apps Business et Éducation. La possibilité de passer à Google Apps Vault devrait se faire dans les semaines à venir.

Google + au bureau

Grâce à Google Apps, que vous soyez dans votre rue ou quelque part dans le monde (avec un accès Internet), vous pouvez tenir une conversation face-à-face, mettre à jour des données, et partager votre travail en temps réel avec collègues et amis. Par conséquent, Google+ peut aussi aider vos collègues à collaborer plus facilement et faire avancer les choses.

Depuis août, de nouvelles fonctionnalités Google+ ont été conçues spécifiquement pour les entreprises, mais sont encore au stade de prévisualisation. Au cours de cette période d’essai, les entreprises qui sont passés à Google Apps seront en mesure d’utiliser les fonctionnalités d’entreprise de Google+ gratuitement jusqu’à la fin de 2013. Au fur et à mesure, plus de fonctionnalités et outils de contrôles administratifs conçus pour les organisations seront ajoutés.

Partage privé pour votre organisation
En tant qu’utilisateur de Google Apps, vous avez maintenant plus de contrôle sur le contenu que vous postez sur Google+. Lorsque vous créez un message, vous pouvez décider de qui y aura accès. Vous pouvez automatiser cette règles avec les messages privés à votre organisation de manière à ce qu’un message ne puisse jamais être re-partagés avec l’extérieur. De même, lorsque vous créez un message, vous avez la possibilité de le partager avec des partenaires ou des collègues extérieurs à l’organisation, en fonction de votre besoin.

Les messages affectés ne peuvent pas être partagées en dehors de l’organisation

Réunions vidéo intégrées à Gmail, Calendar et Docs
Lorsque vous êtes sur Google Apps, la tenue d’une réunion en face-à-face avec des collègues ou des clients à travers le monde ne nécessitent pas de coordination d’horaires de voyage ou de coûteuses technologies de visioconférence. Tout ce dont vous avez besoin est d’un appareil avec une caméra et d’une connexion Internet. Hangouts permet jusqu’à 10 personnes de participer à une réunion vidéo à partir de leur ordinateur portable, smartphone ou tablette.

Les gens peuvent désormais participer à un chat vidéo multi-voies, alimenté par Hangouts, directement à partir de Gmail. Ils peuvent également ouvrir un document Google lors d’une réunion, rendant aisée l’édition de celui-ci par chacun des collègues quelque soit leur localisation. Les utilisateurs peuvent également ajouter un lieu de rencontre à un événement sur leur agenda, ce qui permet aux participants de se joindre à la réunion directement à partir de l’entrée ou invitation agenda (vous pouvez également choisir l’endroit où l’événement se déroule, que ce soit via Hangouts ou autres).

Ajouter un lieu de rencontre à l’agenda

Travailler sur un doc en face-à-face dans un Hangout

Contrôles administratifs
Pour aider à s’assurer que les utilisateurs ne partagent que ce qu’ils veulent aux personnes voulues, les administrateurs peuvent désormais définir des paramètres par défaut à l’échelle de l’entreprise pour les restrictions de posts. Elles peuvent aussi permettre des Hangouts privés pour faciliter les rencontres privées au sein de l’entreprise.

Evènement : mieux gérer son support client et sa documentation grâce à XWiki

Le 24 septembre 2012, de 9h à 11h, à Eurosites Georges V (28, Avenue George V – 75008 Paris), Xwiki vous convie à un petit déjeuner autour de la gestion documentaire et du support client intitulé “Mieux Gérer son support client et sa documentation grâce à Xwiki”.

Miguel Membrado, fondateur de Kimind et expert de l’Entreprise 2.0,  viendra témoigner du processus de conception et de réalisation du service en ligne Techassist, le catalogue mondial en ligne multilingue et participatif de la documentation technique des pièces détachées d’un grand équipementier automobile, conçu et réalisé sur une base XWiki par Kimind.

Sera aussi présente Mariana Claisse, Responsable du Support Client chez Meetic pour qui XWiki a permis de créer une base de connaissances interne à destination des employés du service client.

A travers la présentation générale des solutions de XWiki et le témoignage de leurs clients et partenaires, il sera très intéressant de visualiser comment XWiki permet aux différents acteurs de l’industrie utilisant ses solution documentaires et collaboratives de gagner en efficacité et en productivité.

Pour plus de détails sur cet évènement, rendez-vous sur le site XWiki.

Vous désirez vous inscrire directement ? Rendez-vous ici

Google Drive disponible sur iOS

Vous pouvez désormais utiliser Google Drive sur votre iPhone, votre iPad ou votre iPod touch !

Avec l’application Drive, vous pouvez ouvrir des documents PDF, des photos, des vidéos, des documents, ainsi que tout autre type de fichier stocké sur votre Drive lorsque vous êtes en mouvement.
Vous pouvez aussi effectuer une recherche de vos documents, ajouter des collaborateurs à un document, ou encore rendre des documents disponibles sans connexion internet.
Pour les personnes ayant des troubles de la vue, l’application marche très bien avec le mode “Voiceover” de l’iPhone (Pour active cette fonctionnalité, allez dans les options de votre iPhone, puis sélectionnez “Général”, tapez sur “accessibilité”, appuyez sur “Voiceover” et changez son statut en “On”)
Pour obtenir Drive, il suffit de se rendre sur “l’app store” de votre iPhone, iPad, ou iPod touch marchant sous l’iOS 5.0 ou plus, et de télécharger l’application.