Steve Jobs présente son nouvel iPad, la tablette informatique issue du succès de l’iPhone. A la fois faite pour la navigation sur internet mais également pour les applications en ligne issues de l’Apple Store, Apple offre le meilleur des deux mondes en un seul produit : les applications offline et les application online.

Là où les netbooks ne prédisaient qu’un avenir online, l’iPad laisse le champs ouvert aux applications offline contrôlées par une place de marché, mais nativement connectées à l’internet. Car en fait la plupart des applications de l’Apple Store sont interconnectées à l’internet, et les meilleures sont celles qui permettent l’échange et la collaboration avec ses réseaux d’amis ou de collègues.

Il est donc tout à fait dévenu naturel de développer son service en ligne, d’en faire l’interface principale, et d’avoir également l’interface iPhone disponible pour offrir soit une expérience utilisateur meilleure sur l’interface mobile, soit un accès offline à ses données pour permettre de continuer à travailler en toute circonstance.

C’est donc un nouvelle façon d’envisager la relation avec les utilisateurs qui se met en place, complémentaire plutôt que concurrent, et l’iPad en est la meilleure expression.

Seul regret aujourd’hui, que le système ne soit pas multi-tâche et ne contienne pas de webcam embarquée comme sur les netbooks. Mais ne doutons que pour le multi-tâches, les systèmes jailbreaké apparaitront pour l’iPad très rapidement et permettront d’activer cela comme c’est déjà possible pour l’iPhone.

Steve Jobs présente l’iPad:

Accéder à la retranscription complète de la session de présentation.

Et voici la vidéo de présentation complète du produit

Lisez aussi la très bonne présentation faite par l’Atelier US.

Lectures similaires: