Nous publions aujourd’hui la vidéo de la table-ronde “Le Cloud Computing et ses Impacts sur l’Entreprise”. Rappelons que nous avions parmi les participants (de gauche à droite autour de la table) :

  • Gérard Garnier, Vice-President IT Services, Orange
    Responsable des nouvelles offres de cloud computing chez Orange
  • François Blanc, DSI Groupe, Groupe Valeo
    Responsable du choix de Google Apps et du cloud Google pour les 30.000 collaborateurs du groupe Valeo
  • Stéphane Woillez, Senior IT Architect, IBM
    Présentant la vision d’IBM en matière de cloud computing privés
  • Yannick Flegeau, Architecte IT, Crédit Agricole SA
    Présentant une vision plus réticente du cloud computing expliquant pourquoi le CA n’a pas encore adopté ce concept

Pour en savoir plus :

La vidéo est commentée et taggée pour pouvoir en parcourir facilement et rapidement les différents thèmes.

Merci également à XWiki, éditeur de solutions de collaboration open source, d’avoir participé au sponsoring de cette vidéo.

Vous pouvez bien entendu continuer la discussion dans la zone commentaire de ce billet.

PARTIE 1

PARTIE 2

PARTIE 3

Les moments forts en texte

Vidéo 1

  • Qu’est-ce que le cloud computing ? Introduction aux concepts.
  • Début de la table-ronde
  • Question: Comme le dit Nicholas Carr, le cloud computing peut-il être “comparé” à l’électricité ?
  • question: assiste-t-on à la naissance du concept de cloud privé ?
  • Garnier: “le téléphone, ce n’est rien d’autre qu’un cloud”
  • Question: pourquoi une société comme Valeo est-elle allée vers le Cloud Computing ?
  • Cloud Computing versus SaaS (Software as a Service)
  • Blanc: “notre mission c’est apporter à l’entreprise le meilleur ratio performance/prix”
  • question: les solutions de cloud permettent-elles des réductions de coûts importantes ?
  • Question: ne va-t-on pas vers une universalité de l’accès internet?
  • question: le Crédit Agricole semble avoir eu une approche plus réticente pour l’instant
  • Y. Flefeau remet en cause la sécurité et la confidentialité des données chez Google, ainsi que les incidents récemment rencontrés
  • Questions: pb de sécurité et confidentialité des données sont-ils un frein à l’adoption ?
  • question: comment Valeo a-t-elle traiter ces questions de sécurité et de confidentialité des données avec Google ?
  • Blanc: “Valeo défriche un certain nombre de législations pour mettre les utilisateurs à l’abri”
  • Blanc: “on fait confiance aux banques pour nos informations, pourquoi pas à des acteurs comme Google ? “
  • Blanc: “il faut savoir évaluer ses menaces”
  • question: beaucoup de clients Orange, PME, attendent les solutions Orange de cloud. Ne sont-ils pas inquiets de ces problèmes potentiels de sécurité ?
  • Garnier: “il faut cibler les différents niveaux d’architecture”
  • Garnier: “la pme cherche à s’affranchir de son informatique, auprès d’acteurs de confiance”
  • question: Comment Orange va-t-il garantir à ses clients la sécurité et la confidentialité des données ?
  • Garnier: “le cloud c’est comme le téléphone, on ne se pose pas la question de savoir s’il marche… il marche, c’est tout…”
  • question: dans l’univers du cloud aura-t-on la même concentration d’acteurs que dans le monde de la téléphonie ?
  • Garnier: “le modèle du cloud nécessite des investissements lourds qu’il faut savoir porter sur la durée”
  • Garnier: “un autre modèle de cloud visible grâce à Apple est de permettre à des applicatifs d’utiliser une infrastructure de cloud pour se diffuser”

Vidéo 2

  • question: comment se positionne IBM sur ce marché du cloud computing ?
  • Woillez: “IBM se positionne en tant qu’opérateur de cloud privé”
  • question: y a-t-il réellement une différence entre l’information “d’avant” et maintenant le cloud ?
  • Woillez: “tout a commencé avec la virtualisation”
  • Woillez: “les infrastructures internes des DSI vont évoluer vers ces architectures de cloud”
  • Woillez: “les machines non virtualisées ne travaillent qu’à 20% de leur temps”
  • question: est-ce que le cloud est une vision vers laquelle vont aller majoritairement les entreprises ?
  • Blanc: “certains sujets mûrs, d’autres pas du tout”
  • question: n’y a-t-il pas un grouffre qui se crée entre des acteurs comme Amazon ou Google, et les autres acteurs de l’informatique “traditionnelle” ?
  • Blanc: “le cloud n’est pas la seule solution pour optimiser les ressources”
  • Garnier: “Orange pense que les virtual private clouds auront les mêmes SLA que les datacenter internes des entreprises”
  • Garnier: “on peut imaginer à travers des réseaux sécurisés pouvoir distribuer la puissance informatique entre des ressources internes et des ressources dans les clouds”
  • question: cela répond-ils aux interrogations de M. Flégeau sur le sujet ?
  • question: qu’en est-il de l’interopérabilité de toutes ces plates-formes ? N’est-ce pas un problème majeur ?
  • Garnier: “on va passer par l’étape de normalisation au moins des interfaces”
  • Flegeau: “il n’y a pas d’intelligence dans le réseau de l’internet”
  • Garnier: “la première application du cloud devrait être les communications unifiées”
  • Question: Comment Valeo traite cette problématique d’interopérabilité des clouds ?
  • Blanc: “dans notre application (Google Apps) il est facile de récupérer ses données”
  • Blanc: “Les méthodes d’échange sont de plus en plus standardisées et faciltent les éventuelles migrations”
  • Question: Qu’en est-il de la confidentialité des données ? Et n’est-il pas dangereux que les acteurs majeurs du cloud soient américains et qu’il n’y ait pas (encore) d’européen ?
  • Garnier: “il est fondamental qu’il y ait un ou plusieurs opérateurs de cloud en Europe”
  • Garnier: “les collectivités loales pourraient devenir opérateurs de plates-formes de cloud”
  • question: on est à l’invese de l’idée reçue comme quoi seuls certains grands acteurs de l’internet sont dans le cloud. Serions-nous à l’orée d’une relocalisation des ressources ?
  • Garnier: “on pourrait avoir un cloud multi-opérateur dédié aux données santé”
  • Woillez: “cette première phase du cloud a été l’oeuvre des grands possesseurs de data centers qui voulaient revendre une partie de leur puissance informatique inutilisée”
  • Woillez: “les nouveaux opérateurs de cloud ne seront pas régis par les lois américaines”
  • question: quel lien entre le cloud computing et le développement durable ?
  • Woillez: “on peut associer le cloud computing au green computing”
  • Woillez: “il y a un réel objectif économique au cloud computing qui est de mieux utiliser ses ressources”
  • Garnier: “le coté extrêmement dense de la puissance informatique devrait permettre de mieux gérer l’électricité qui est produite”
  • Flegeau: “a partir du moment où les applications sont sur le cloud on a besoin de moins de ressources localement”

Vidéo 3

  • Blanc: “notre objectif n’est pas de retirer Excel, mais de fournir des applications qui font gagner de l’argent à l’entreprise”
  • Questions de la salle
  • question: ce qui se fait chez Valeo, est-ce bien le remplacement de la suite Microsoft Office par Google Apps ?
  • Blanc: “c’est fait progressivement. La première partie installée est la collaboration”
  • Blanc: “c’est ce qui nous manquait et qui rapporte donc de l’argent”
  • Blanc: “les autres applications plus traditionnelles, le traitement de texte, l’email, se feront à plus petite vitesse”
  • Blanc: “ce n’est pas du jour au lendemain tout le monde change”
  • question: le cloud computing est-il une des réponses à la mise en place de télétravail dans les entreprises
  • Flegeau: “concernant le télétravail, le problème au Crédit Agricole était de savoir comment garder un lien élevé avec l’entreprise”
  • question: dans un cloud, puis-je savoir à un moment où sont mes données ?
  • Blanc: “la réponse n’est pas évident du fait des technologies mises en oeuvre qui pour des raisons de sécurité et de redondance distribuent l’information sur une multitude de serveurs”
  • question: Valeo va-t-il tester et bénéficier des innovations de Google comme Chrome OS, Google Wave, etc… ?
  • Blanc: “Google a une stratégie d’innovation extrêmement forte et qu’ils offrent à tous leurs clients”
  • Blanc: “On a un métier qui change beaucoup : diffuser intelligemment des nouveautés utiles à l’entreprise”
  • question: comment Valeo se positionne par rapport aux récents incidents de disponibilité de Google ?
  • Blanc: “statistiquement on a moins d’incidents mais ils sont plus massifs”
  • question: quelle relation entre le cloud et l’évolution des terminaux ? Quelles tendances voyez-vous se dessiner ?
  • Membrado: “le cloud computing rend la donnée informatique accessible de n’importe où et à partir de n’importe quel objet”
  • Membrado: “l’iPhone en est un des meilleurs exemples actuellement”
  • Membrado: “on va vers un internet des objets”
  • Garnier: “les chaudières communiquent avec le central grâce à une carte SIM connectée à internet”
  • Garnier: “10 milliards de machines vont communiquer les unes avec les autres”
  • Garnier: “on va vers des terminaux à la fois le plus simple possible avec le moins d’intelligence possible”
  • Garnier: “il se dégage une tendance à la modification des usages”
  • Flegeau: “un exemple intéressant est celui du Kindle d’Amazon avec la vente de livres en ligne”
  • Membrado: “une nouvelle dimension est apparemment cette dernière année, l’instantanéité. On parle d’instant web ou de realtime web”.
  • Membrado: “le cloud a rendu possible l’émergence de cette instantanéité avec des applications comme twitter”
  • questions: 1/ quelles tendances voit-on émerger en terme de services 2/ combien d’utilisateurs chez Valeo sont-ils déjà concernés par Google Apps ?
  • Garnier: “Orange lance une offre similaire à Amazon AWS appellée Flexible Computing”
  • Blanc: “aujourd’hui nous avons prêt de 24.000 utilisateurs qui utilisent Google Apps”
  • question: quand pourra-t-on avoir chez Google le tableau croisé dynamique ?
  • question: et qu’en est-il de la couverture des fonctionnalités de workflow ?
  • question: Valeo a-t-il pris en compte des problématiques particulières de réversibilité ?
  • Blanc: “c’est plus facile de changer de fournisseur comme Google que pour SAP”
  • question: quelles sont les caractéristiques d’un green datacenter ?
  • Woillez: “on revient à des technologies de refroidissement par eau”
  • question: le cloud computing ne va-t-il pas amener les DSI à dégraisser leurs équipes ?
  • Blanc: “grâce au cloud computing et au SaaS, beaucoup de nouveaux services vont apparaître dans les années à venir. Il faudra bien les trouver, les amener à l’entreprise et les fédérer.”
  • question: qu’est-ce qui présidait aux choix initiaux à la solution Google Apps clairement identifiés par la direction général de Valeo ?
  • François Blanc décrit un exemple concret de partage temps réel au niveau mondial d’un spreadsheet Google pour les membres de la direction et les bénéfices obtenus

Lectures similaires: