Google AppsValeo, l’équipementier automobile français, a publié hier sur son site le communiqué de presse tant attendu concernant le déploiement de Google Apps pour l’ensemble du groupe (30.000 employés, 193 sites, 27 pays) initié à partir de 2008.

Nous en parlions déjà parlé en décembre en décrivant l’historique du projet vécu de l’intérieur, sans encore pouvoir citer officiellement notre client, puisque Kimind a accompagné Valeo dans cette démarche depuis octobre 2007 et a été partie prenante aux cotés de Valeo aussi bien sur les aspects stratégiques du choix de la solution que sur la mise en oeuvre interne des pilotes pour la validation finale et sur l’accompagnement à la transformation des usages et des processus lors du déploiement officiel.

Il s’agit d’une première mondiale pour Google, puisque c’est la première fois qu’un groupe d’une telle envergure fait le choix complet de la suite collaborative Google Apps, aussi bien pour la dimension messagerie que pour la dimension bureautique. C’est une très grande fierté pour Kimind que d’avoir pu participer d’aussi prêt à un tel projet, et c’est bien entendu un retour d’expérience d’une valeur inestimable.

D’un point de vue stratégique dans la compétition mondiale pour les solutions de collaboration en Entrepries 2.0, il est important de noter que Google Apps va progressivement remplacer aussi bien la suite bureautique Microsoft Office que la suite collaborative Lotus Note/Domino. Cela signifie qu’il est tout à fait possible d’envisager dorénavant un tel remplacement, y compris pour un très grand compte. D’ailleurs TechCrunch l’a bien remarqué, en titrant ce matin sur “Google Cloud: 1 MS Office: 0” et CIO UK pense que Google Apps approche le fameux tipping point dans son article “Google’s Valeo win could help push Apps over the edge“.

Voici donc le communiqué de presse officiel de Valeo (lien vers leur site) :

“Valeo today announced that the Group’s 30,000 Internet-connected employees now have access to a new communication and collaborative working platform based on Google Apps Premier Edition and supported by Capgemini.

The progressive roll-out of the new system is giving employees access to a suite of online products which will increase administrative efficiency and improve collaboration between the 193 Valeo entities in 27 countries.

“We were searching for an innovative way to reduce significantly our office infrastructure costs while simultaneously improving user collaboration and productivity,” said André Gold, Valeo’s Technical Senior Vice-President. “Our pilot projects demonstrate that this target is achievable.”

Valeo is deploying Google Apps, supported by Google’s partner Capgemini, in a phased approach throughout 2009. As a first step, users are being given access to Google sites, on-line documents, video management and instant messaging, including voice and video chat, in order to improve teamwork. The new system will then offer applications to further enhance the company’s efficiency, such as an Enterprise directory and workflow tools to automate administrative processes. In the final stage, users will benefit from Google mail, calendar, search and on-line translation solutions to reinforce personal efficiency. They will be able to access the applications from a desktop, laptop or other mobile device.

“The cost savings and innovation made possible by cloud computing help businesses better respond to a global and mobile workforce – especially in today’s difficult economic environment,” said Dave Girouard, President, Google Enterprise. “We’re thrilled Valeo has selected Google.

Valeo is an independent industrial Group fully focused on the design, production and sale of components, integrated systems and modules for cars and trucks. Valeo ranks among the world’s top automotive suppliers. The Group has 122 plants, 61 R&D centers, 10 distribution platforms and employs around 49,000 people in 27 countries worldwide.”

cf. Communiqué de presse complet sur le site de Valeo

Il est très important de noter que les arguments principaux ayant mené à la décision, et qui ont été confirmés par la suite lors des pilotes et du déploiement initial, sont des arguments réduction des coûts etd’efficacité/productivité individuelles et collectives.

C’est tout l’enjeu d’une stratégie d’Entreprise 2.0 pragmatique et efficace, telle que nous la défendons chez Kimind et dans laquelle nous aidons les grands-comptes que nous accompagnons à s’inscrire, comme nous l’avons fait pour Valeo lors de l’étude stratégique initiale entre en novembre 2007. C’est encore plus particulièrement vrai dans cette période de crise dans laquelle nous sommes entrés entre-temps.

Si vous êtes intéressés par mener de tels projets, que ce soit sur les problèmes purement de messagerie ou sur les problèmatiques plus globales de collaboration et de bureautique en ligne, n’hésitez pas à nous contacter au plus vite.

Pour découvrir l’offre Google Apps Premier, cliquez ici


Lectures similaires: