Avez-vous déjà interrogé Google en tapant votre prénom et votre nom pour voir quels sont les résultats affichés ? Si non, faites-le et regardez. Si oui, êtes-vous satisfait du résultat ?

Acte bien narcissique me direz-vous… Mais pas tant que ça si vous prenez en compte le fait que c’est ce que font déjà (ou feront très vite) n’importe quel employeur, client ou partenaire s’intéressant à vous. Alors autant les devancer pour savoir ce qu’il en est.

Trois cas sont possibles :

1/ aucun résultat ne vous concerne. Vous n’avez pas encore d’identité numérique. Sauvé ? Non, car une absence d’identité numérique peut vous porter plus ou moins préjudice, en fonction de votre métier et de son degré d’immersion dans l’usage d’internet. Car “ne pas exister” peut véhiculer une image très négative de votre activité, l’espace internet devenant incontournable professionnellement.

2/ des résultats sont renvoyés, mais ils sont totalement aléatoires, et ne reflètent pas réellement votre positionnement professionnel. Vous ne contrôlez donc rien, et l’image que vous véhicule internet à votre sujet ne dépend pas de votre action.

3/ c’est votre blog qui apparait en premier, ou une liste d’articles que vous avez écrits, ou que l’on a écrit sur vous, ou alors votre fiche professionnelle dans les réseaux sociaux comme LinkedIn ou Xing. Vous existez réellement sur internet, reste à avoir si l’ensemble de ses informations sont cohérentes et à jour.

Aujour’hui, si vous êtes un professionnel vivant de son savoir-faire, quel que soit le domaine (cadre, consultant, expert-comptable, artisant, etc…) votre identité numérique est comme votre curriculum vitae, elle représente votre parcours professionnel et est le reflet de vos activités. Elle va même devenir bien plus importante que votre CV, car elle sera composée de tranches de vies stockées à jamais sur la toile et consultables par tout un chacun.

Il est donc fondamental à l’heure actuelle de contrôler son identité et sa réputation numérique, de la promouvoir, de la garder cohérente, de l’enrichir, et même de s’en servir commercialement pour obtenir de nouveaux emplois ou de nouveaux clients.

Construire et gérer son identité numérique passe donc par un certain nombre d’actions à mettre en oeuvre au plus vite, et à gérer ensemble régulièrement tout au long de sa vie professionnelle.

Bien entendu ce n’est pas une science exacte, puisqu’un certain nombre d’informations diffusées sur internet à votre sujet peuvent l’être hors de votre volonté. Mais c’est pour cela que c’est encore plus fondamental, car si une information erronnée ou mensongère vient à être publiée sur vous, il faut la contre-carrer immédiatement, tout en consolidant votre propre présence contrôlée.

Les outils existent dorénavant pour ce faire, et doivent être utilisés. Ils vont du blog professionnel à sa fiche d’identité dans les réseau sociaux, en passant par les citations dans les articles, les commentaires que l’on peut laisser soi-même dans d’autres blogs ou encore les articles écrits dans les journaux citoyens.

Dans tous les cas, une véritable stratégie est à mettre en place, c’est l’objet de nos prestations Kimind disponibles sous forme de pack de formation (F8) que de vous aidez dans cette tâche.

Vous pouvez également consulter les slides de nos conférences sur le sujet.

Technorati Tags: , , , ,

Lectures similaires: