Je vous annonçais dans le billet précédent que je travaillais sur un projet indo-européen et que j’allais vous donner des informations ultérieurement. Les voici, car le projet vient d’être officiellement ouvert au public, à travers deux sites web.

Tout d’abord le nom du projet : eSangathan. Constitué autour d’un consortium composé de 6 pays (France, Danemark, Suède, Pays-Bas, Angleterre et Inde), l’objet est de eSangathan est de favoriser le travail des personnes “agées” (plus de 50 ans) à travers l’utilisation des nouvelles technologies de la collaboration.

Il se trouve que l’Europe va faire face d’ici 2030 à un problème majeur, tout aussi sous-estimé que l’était le problème écologique jusqu’à présent, le vieillissement de nos populations et le départ à la retraite massif de la génération “papy-boom”. La conséquence sera une perte de savoir-faire considérable et soudaine, capable de mettre à mal bon nombre d’entreprises.

Et le paradoxe supplémentaire est qu’il n’y aura pas assez de jeunes pour remplacer cette population partie et donc il faudra faire à appel à l’immigration massive si d’autres solutions ne sont pas trouvées d’ici là, ce qui n’est pas un problème en soi, si ce n’est que l’espérance de vie augmentant considérablement et qu’à 60 ou 70 ans la plupart des hommes et des femmes sont toujours en pleine forme et au mieux de leurs capacités intellectuelles, ne pas savoir utiliser ces gens devient incohérent.

eSangathan s’est formé en partant d’un constat étonnant : en Inde existe une culture et une tradition qui sait faire travailler les retraités indiens, en les gardant actifs sur des missions à temps partiel pour leurs anciennes entreprises, ce que nous ne savons pas faire en Europe. Par contre en Europe nous avons développé des pratiques fort avancée concernant le travail à distance et le travail collaboratif, facilitatrices pour permettre en particulier à des personnes agées pouvant avoir plus de mal à se déplacer de pouvoir rester actives tout en étant à distance. eSangathan concerne donc le transfert de compétences entre l’Inde et l’Europe sur ces sujets.

Le projet à démarrer officiellement en octobre 2005, et durera jusqu’en octobre 2008. La mission de eSangathan est double :

  • conduire deux pilotes, un en Suède, l’autre en Inde, afin de mettre en pratique les nouvelles formes de travail préconisées par le consortium, et en tirer le retour d’expérience nécessaire
  • disséminer les méthodes, les expertises et les savoir-faire du consortium en Europe et en Inde, pendant et après le projet.

Pour ce faire, un site global, eSangathan.eu, a été rendu public cette semaine, et 5 sites nationaux (dont le premier est eSangathan.fr) vont être progressivement rendus publics dans les semaines à venir.

Des newsletters mensuelles sont également diffusées, et deux grandes conférences seront organisées en 2008, une en Inde et l’autre en Europe.

J’interviens sur ce projet comme membre fondateur du consortium avec ma société Netcipia UK. Le rôle de Netcipia est à plusieurs niveaux :

  • fournir un environnement de travail collaboratif pour le consortium, ainsi que le training et le support nécessaires. C’est la solution mayetic qui a été choisie de par ses fonctionnalités avancées de gestion de projet et de structuration de repository
  • fournir un environnement de travail pour les pilotes européen et indien, ainsi que le training et le support nécessaires. C’est SharePoint Portal Server qui a été choisi en Inde, et BaseCamp puis Netcipia qui ont été choisis en Suède
  • publier un état de l’art sur les environnements de travail collaboratif (disponible dans quelques jours)
  • publier le retour d’expérience des pilotes en terme d’usages, de courbes d’apprentissages, de meilleures pratiques pour les 50+, et de recommandations à envisager pour améliorer les éventuelsp problèmes rencontrés.

C’est donc une très grosse responsabilité, mais un projet passionnant, de par sa diversité culturelle tout d’abord, de par le fait d’avoir 4 différents environnement collaboratifs testés en parallèle dans des contextes différents, et de par le fait de s’assurer que tout ceci fonctionne correctement 24/24 et 7j/7.

Je vous tiendrai bien entendu régulièrement informés de l’avancement de ce projet.

Si vous êtes vous-même intéressés par ce sujet, et souhaitez mener des actions dans ce sens, merci de me contacter directement.

Lectures similaires: